Conseils Maquillage

​Contouring, strobing, non touring, baking… comprendre et faire la différence !

​Contouring, strobing, non touring, baking… comprendre et faire la différence !

Depuis que les influenceuses, les blogueuses et les youtubeuses règnent sur l’univers de la beauté, les anglicismes sont loi parmi les tendances maquillage. Il n’est pas toujours facile de suivre la tendance, ni même de faire la différence !


Contouring


La mode des techniques en « ing » est venue de lui, alors commençons par le contouring ! Cette technique consiste à redessiner les reliefs de son visage à l’aide d’un jeu d’ombres et de lumières. On peut alors rehausser certaines zones du visage ou en estomper d’autres. Nul besoin de faire appel à la chirurgie pour affiner son nez ou creuser ses joues : une poudre de soleil foncée permettra de sculpter le visage. C’est de loin la technique la plus complexe à maîtriser car le rendu est très prononcé et nécessite une certaine aisance pour ne pas paraître plâtrée.

Source photo : makeupfans.tumblr.com


Strobing


Cette technique, bien plus simple et rapide que le contouring, consiste à accentuer les points de lumière du visage à l’aide d’un enlumineur (ou « highlighter », tant qu’à rester dans les anglicismes). Le résultat, avec un effet mouillé ou très brillant, donne un rendu beaucoup plus éclatant que le contouring. Ce maquillage est parfait pour les peaux normales à sèches, mais déconseillé aux peaux grasses, pour cause d’effet "boule à facettes" ou "lampe torche".

Source photo : arty-show.tumblr.com


Non touring


Le compromis, pour un teint plus naturel, est le non touring, version plus douce et plus subtile du strobing. Le but est de mettre en valeur le teint d’une façon imperceptible. Tout repose donc sur la subtilité du coup de pinceau, ce qui nous ramène à l’essence même du maquillage ! Il s’agit d’appliquer l’enlumineur sur toutes les zones en relief du visage pour apporter de la lumière. Le strobing va juste mettre en lumière certains points du visage, tandis que le non touring, lui, apportera un éclat global au teint pour un effet « bonne mine ».

Source photo : imaxtree


Baking


Le baking est une technique qui tire son nom du verbe anglais to bake, qui signifie cuire. Cette dernière cible principalement les cernes et ridules, avec deux objectifs principaux : faire tenir le maquillage et faire ressortir les traits. Le procédé repose sur un principe simple : presser doucement une couche épaisse de poudre à l’aide d’un pinceau ou d’une éponge humidifié(e) sur une zone préalablement recouverte d’anticernes, Après avoir laissé poser 10 minutes, on brosse alors l’excédent de poudre avec un pinceau sec. Résultat, le maquillage adhère mieux au visage et tient bien plus longtemps.

Source photo : dewilsonbeautyblog