Conseils Maquillage

Eye-liner : nos conseils pour bien le choisir et l'appliquer

Eye-liner : nos conseils pour bien le choisir et l'appliquer

Véritable signature make-up pour les unes, épreuve de dextérité pour d’autres, l’eye-liner est en tous cas un élément indispensable de votre trousse de maquillage et un incontournable du glamour. Soulignant les paupières et agrandissant le regard, il se présente aujourd’hui sous de multiples formes et textures : feutre, crayon, pinceau, gel… Le choix dépend de l’effet recherché… et du coup de main ! Camille Albane vous aide à vous y retrouver.


L’eye-liner feutre

L’eye-liner feutre est le plus facile pour débuter. Sa mine semi-souple permet un tracé simple, que l’on peut interrompre et reprendre sans démarcation. Elle délivre la juste quantité de produit et limite les risques de bavure pour un trait impeccable. Les grandes débutantes opteront pour une mine assez dure et longue, pour garder le contrôle sur leur tracé. Les mines trop courtes ou trop souples peuvent, en effet, vite déraper. L'eye-liner feutre permet de varier l’épaisseur des tracés ainsi que la forme de la virgule. Et, ce qui ne gâche rien, il sèche rapidement !


L’eye-liner crayon

Pour un maquillage doux, l’eye-liner crayon offre un effet smoky irrésistible. La virgule n’est pas aussi léchée qu’avec un feutre, mais le regard y gagne en naturel. Le crayon présente l’avantage d’être simple à appliquer et de pouvoir s’utiliser également sur la paupière inférieure. Pour un tracé net, on le taille régulièrement. C’est pour cela que Camille Albane a pensé à intégrer un taille-crayon à son stylo yeux noir profond : un crayon yeux à la texture glissante pour apporter profondeur et intensité au regard.


L’eye-liner liquide

L’eye-liner liquide est le plus répandu et le plus utilisé. Sa teinte intense et son pinceau applicateur souple à épais permettent un trait maîtrisé et une belle virgule. La finesse de la plume impose toutefois d’avoir le geste ferme et d’éliminer le surplus de matière avant de l’utiliser, sinon gare aux bavures ! La formule liquide garantit un tracé brillant qui, contrairement au crayon, ne s’estompe pas, et dont il faut attendre le séchage quelques instants pour ne pas risquer une surimpression sur la paupière supérieure. Pour une première fois, optez pour une pointe ni trop souple, ni trop rigide. Cela facilitera le tracé et la précision.


L’eye-liner gel

La version crème ou gel de l’eye-liner est l’outil des maquilleurs professionnels par excellence. C’est l’eye-liner au rendu le plus sophistiqué. Il se présente dans un petit pot et permet un rendu intense, très souvent waterproof. La matière s'applique à l'aide d'un pinceau à embout biseauté. L’eye-liner noir intense Camille Albane offre une simplicité d'utilisation grâce au dosage précis qu'offre sa texture crème. Veillez à bien répartir le produit avant de le déposer au ras des cils. De tous les liners, l’eye-liner gel est celui qui permet le mieux de jouer avec l’intensité et l’épaisseur du tracé, et qui se prête à toutes les réalisations : trait fin, trait épais, trait graphique, trait allongé… Une fois que le geste est maîtrisé, c’est le plus modulable. Mais sa pose prend un peu plus de temps.

Le choix du pinceau est aussi important que celui du liner pour faciliter la réalisation de la virgule. Le pinceau eye-liner Camille Albane, grâce à sa forme biseautée, permet de dessiner avec facilité et précision un trait régulier le long de la frange des cils supérieurs. Il permet également d'estomper la couleur pour un effet plus smoky.


Source photo : taofeminino.com